Kako NUBUKPO

Kako NUBUKPO

Kako Nubukpo est un macroéconomiste togolais, né à Lomé le 26 mai 1968. Il a été ministre de la Prospective et de l’Evaluation des Politiques Publiques du Togo de 2013 à 2015.

Le franc CFA est un frein à la compétitivité de l’Afrique et au progrès social : Kako Nubukpo en a fait son cheval de bataille. Déjà en 2007, avec son ouvrage Politique monétaire et servitude volontaire : la gestion du franc CFA par la BCEAO (éd. Karthala), il s’attaquait à cette monnaie unique qui maintient les anciennes possessions françaises dans un système de dépendance coloniale.

Ce macro-économiste togolais, ancien ministre de la prospective et de l’évaluation des politiques publiques, qui a travaillé pour de nombreuses institutions internationales (BCEAO, Cirad, UEMOA, OIF) en est convaincu : les Etats africains doivent sortir du franc CFA et élaborer leur propre politique monétaire s’ils veulent pouvoir « parachever leur indépendance politique et renforcer les bases d’une transformation structurelle de leur économie ».

Avec Martial Ze Belinga, Bruno Tinel et Demba Moussa Dembélé, il vient de publier, aux éditions La Dispute, Sortir l’Afrique de la servitude monétaire. A qui profite le franc CFA ? Une attaque en règle de ce qui paraît être le pilier d’une domination néocoloniale que d’aucuns estiment être relayée également par la francophonie. Ce n’est pas le cas de Kako Nubuko qui, à 48 ans, est devenu directeur de la Francophonie économique et numérique au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Lire aussi  Regain de rébellion africaine contre « la servitude monétaire » du franc CFA

Par Séverine Kodjo-Grandvaux(contributrice Le Monde Afrique, Douala)

Roger
Author: Roger